Devenir Voisin Solidaire: les étapes

les étapes en images
1. La session d'information

Les sessions d’information sont l’occasion de présenter le projet, de répondre aux questions des citoyens intéressés et de clarifier les rôles des Voisins Solidaires, de la Ligue des Familles et de Convivial. Des Voisins Solidaires déjà actifs sont présents pour partager leur expérience avec le public.

2. La journée de formation

Les citoyens qui confirment leur engagement participent à une journée de formation, qui est obligatoire dans le cadre du projet. Cette formation apporte aux Voisins Solidaires des informations et des outils généraux leur permettant de comprendre la réalité des personnes réfugiées et de se préparer au mieux à la rencontre avec leur(s) futur(e.s) voisin(e.s) réfugié(e.s). C’est durant cette journée que les Voisins Solidaires remplissent le formulaire qui servira à la réalisation des matchings.

3. Les matchings

Sur base des informations obtenues auprès des réfugiés et des citoyens (formulaire) ainsi que d’autres critères (situation géographique, disponibilité, langue,…), l’équipe de Convivial sélectionne les duos Réfugié/Voisin Solidaire en veillant à l’adéquation entre les besoins et les attentes des uns et des autres. Convivial contacte chaque partie pour présenter leur “Voisin” et s’assurer de l’accord de chacun de se rencontrer.

4. La rencontre

Convivial s’accorde avec chaque partie sur une date et une heure de rendez-vous dans les locaux de l’association (ou ailleurs en cas d’impossibilité majeure). La première rencontre est l’occasion de se présenter, de faire brièvement connaissance, de valider ce que les Voisins sont prêts à faire ensemble et à quel rythme, d’échanger ses coordonnées, de définir un premier moment de rencontre entre Voisins et enfin de signer la charte du projet. Le travailleur référent de Convivial est présent lors de cette première rencontre.

5. La relation

Selon ce qui aura été défini lors de la première rencontre et/ou de la façon dont les choses se mettent en place, la relation entre les Voisins Solidaires et les Réfugiés prend forme, évolue, se renforce ou s’interrompt d’un commun accord. Des activités sont régulièrement proposées par Convivial et la Ligue des Familles afin de favoriser les interactions entre Voisins ainsi qu’avec les autres duos.

6. Le suivi de la relation

Pour s’assurer que la relation mise en place se déroule au mieux et que chaque partie s’y retrouve, le travailleur référent appelle chaque Voisin pour avoir son feed-back après environ un mois. Par la suite, un travailleur de Convivial ou de la Ligue des familles reste disponible par téléphone et offre une écoute active pendant un an pour toute question ou signalement d’un problème/d’une difficulté. Si cela se produit, il(elle) cherchent et propose des solutions pour y remédier. Il(elle) peut éventuellement agir comme médiateur, uniquement si la situation le demande et toujours avec l’accord du Voisin concerné. Cette médiation se fait toujours par téléphone, à distance, et pour une seule intervention.

7. La réunion d'évaluation

Au moins une fois par an, une réunion d’évaluation est organisée pour permettre aux nouveaux Voisins Solidaires de se retrouver, d’échanger leur(s) expérience(s), de communiquer leurs bonnes pratiques et de faire part des difficultés rencontrées. L’objectif de la réunion d’évaluation est aussi de pointer ce qui fonctionne dans le projet, ce qui doit être amélioré par Convivial et la Ligue des Familles et les développements envisagés dans le processus d’accompagnement.

8. Les supervisions

A la différence des réunions d’évaluation, les supervisions sont des moments de partage et d’échanges où l’objectif premier est de prendre du recul sur la relation avec son/ses Voisin(e.s) réfugié(e.s), de décrypter les situations vécues et de trouver du soutien de la part des autres Voisins Solidaires. Ces supervisions sont animées par une intervenante extérieure professionnelle.

9. Création d'une communauté

Les Voisin.e.s solidaire.s et réfugié.e.s échangent leurs expériences lors des “rencontres croisées” organisées une fois par mois ou via un forum sur le site internet du projet. Ils sont aussi invité.e.s à participer à des activités d’expressions citoyennes à destination du grand public.